CHIEN LOUP TCHECOSLOVAQUE

pour parler du chien loup tchécoslovaque
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Génotype et Phénotype:

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Génotype et Phénotype:   Mar 17 Fév - 0:46

Génotype :

Le génotype est l'ensemble ou une partie donnée de la composition génétique d'un individu (Johannsen, 1909). Le génotype d'un individu est donc la composition allélique de tous les gènes d'un individu. La définition de génotype sert également lorsque l'on considère la composition allélique d'un individu pour un nombre restreint de gènes d'intérêt. Par exemple, s'il existe deux formes du gène X: l'allèle Xa et l'allèle Xb, alors le génotype d'un individu pour le gène X peut-être soit homozygote ( Xa/Xa ou Xb/Xb) soit hétérozygote (Xa/Xb). L'homme possède deux copies de chaque gène, donc potentiellement 2 allèles différents, au maximum.

Chez l'Homme, on estime que le nombre de gène est compris entre 25.000 et 30.000. Il existe pour une majorité de ces gènes plusieurs allèles dans la population. S'il existe 3 génotypes différents possibles pour un gène existant sous 2 formes alléliques, il est facile d'imaginer le nombre faramineux de génotypes possibles pour un individu. C'est pour cela que l'on dit que nous sommes tous différents: il est hautement improbable que 2 individus aient, au hasard, hérité des mêmes allèles pour tous leurs gènes! L'exception sont les vrais jumeaux, issus de la même cellule oeuf (zygote), et donc de même composition allélique.

Phénotype :

Le phénotype est l'ensemble des traits observables (caractères anatomiques, morphologiques, moléculaires, physiologiques, éthologiques) caractérisant un être vivant donné (ex: couleur des yeux, des cheveux, phénylcétonurie...).

Le phénotype est dépendant du génotype ou plus précisément de l'identité des allèles portés par chaque individu sur une ou plusieurs positions des chromosomes, mais l'influence du milieu peut également être importante conjuguée à celle du génotype.

De nombreux phénotypes sont dépendants de multiples gènes et influencés par certaines conditions spécifiques du milieu. Toutefois, la présence d'un allèle donné ne permet pas forcément de prévoir le phénotype obtenu.

De plus, comme les phénotypes sont beaucoup plus faciles à observer que les génotypes (aucun gros matériel n'est nécessaire pour connaître la couleur des yeux d'un individu), la génétique classique utilise les phénotypes pour déduire les fonctions des gènes. Des expériences de croisement permettent d'étudier les interactions. C'est ainsi que les premiers généticiens furent capables de travailler sans aucune connaissance de biologie moléculaire.

Les variations phénotypiques (dues aux variations génétiques) sont un élément fondamental de l'évolution par sélection naturelle. La valeur sélective (fitness) d'un organisme est liée à un phénotype de haut niveau déterminé par la contribution de milliers de phénotypes plus spécifiques. Sans variation phénotypique, tous les individus auraient la même valeur sélective et les changements phénotypiques ne se feraient sans aucune sélection (au hasard).

L'interaction entre génotype et phénotype est souvent conceptualisée par ce type de relation : génotype + environnement + variation aléatoire → phénotype

Certaines espèces comme la truite commune peuvent développer des phénotypes très différents à partir du même génotype en fonction du milieu : dans ce cas typiquement la croissance en rivière, en lac ou en mer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Génotype et Phénotype:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHIEN LOUP TCHECOSLOVAQUE :: COMPORTEMENT-
Sauter vers: